croix
age3-2016-pop-up
Association des Directeurs
au service des
Personnes Âgées

L'AD-PA (phonétique [adépa]) regroupe les directeurs de services à domicile, de coordinations et d'établissements pour personnes âgées.

3, impasse de l'Abbaye
94106 SAINT-MAUR Cedex

Tél. : 01 55 12 17 24
Fax : 01 42 83 63 33

Contact Presse : 01 55 12 17 29

ad-pa@orange.fr

www.ad-pa.fr
QUE VOULONS NOUS ?

Sensibiliser la société française et les Pouvoirs Publics sur l’approfondissement nécessaire de la solidarité à l’égard des personnes âgées fragilisées.

Favoriser l’expression des personnes âgées fragilisées, de leurs familles et des professionnels.

Accompagner les professionnels dans leurs actions au quotidien.

Promouvoir une réflexion globale en matière de gérontologie.

Participer à l’évolution de l’accompagnement des personnes âgées fragilisées en facilitant la circulation de l’information au sein de la profession et de ses partenaires.

Montrer que les services à domicile, les établissements et les coordinations pour personnes âgées sont innovants dans leurs pratiques quotidiennes d’accompagnement et de soins.

QUI SOMMES-NOUS ?
2000 ADHERENTS
  • Des directeurs et directeurs adjoints de coordinations, de services à domicile et d’établissements pour personnes âgées, publics et privés, sur l’ensemble du territoire national.
  • Des directeurs retraités
  • Des étudiants en formation de directeur
LE CONSEIL D'ADMINISTRATION
LE BUREAU
Président : Pascal CHAMPVERT (Val-de-Marne)
Trésorière : Eveline MOREAU (Lot-et-Garonne)
Secrétaire : Pierre ROUX (Aveyron)
Secrétaire adjointe : Magalie BILHAC (Hérault)

LES AUTRES MEMBRES DU CONSEIL
Colette BAZARD (Territoire de Belfort)
Eric-Angélo BELLINI (Côtes d’Armor)
Jean-Louis BELMAR (Pyrénées-Atlantiques)
Didier CARLES (Midi Pyrénées)
Bruno FONLUPT (Puy-de-Dôme)
Stéphane RENAOT (Paris)
Serge GUNST (Nord)
Robert LAVAL (Moselle)
Alain LE ROUX (Charente-Maritime)
Jean-François PARIS (Paris)
Murielle PELAGES (Guadeloupe-Guyanne-Martinique)
Anne-Marie PERRIN (Puy-de-Dôme)
Samuel SAUVOUREL (Charente-Maritime)

MEMBRE ASSOCIE
Richard Pierre WILLIAMSON (Vendée)

LES MEMBRES D'HONNEUR
Bernadette BOITIER
Alfred DONAT
Gérard MIAUT
Suzanne PAUL
QUE FAISONS-NOUS ?
DES RENCONTRES RÉGULIÈRES
DES INITIATIVES INNOVANTES
DES PARTENARIATS DIVERSIFIÉS
UNE ACTION INSTITUTIONNELLE SUIVIE
UNE COMMUNICATION ACTIVE
DES ACTIVÉES DE CONSEIL ET DE FORMATION
QUE PROPOSONS-NOUS ?

DES VALEURS et une éthique professionnelle.

UN RÉSEAU de connaissances et d’échanges entre collègues afin de mieux faire circuler les idées, les expériences, les informations, les innovations dans notre domaine professionnel, en France et à l’étranger.

DIFFÉRENTS SERVICES gratuits ou privilégiés (aides à la fonction de directeur, accès à une assurance professionnelle protection pénale, système d’aide à l’achat...)

DES INFORMATIONS hebdomadaires sur l’actualité du secteur.

L'AD-PA apporte son soutien aux initiatives engagées par ses adhérents et organise, seule ou en partenariat, des colloques, réunions ou débats et aide à mieux valoriser les actions menées localement.

POUR UNE VRAI PRESTATION AUTONOMIE

L’AD-PA rappelle avant tout que l’aide à l’autonomie répond à des enjeux éthiques envers les personnes âgées et handicapées, mais aussi économiques car les moyens financiers à dégager seront un puissant facteur de croissance par la création de centaines de milliers d’emplois non délocalisables. Pour l’AD-PA, l'aide à l'autonomie doit être fondé sur 7 principes qui permettent aux personnes âgées fragilisées d’être reconnues à part entière comme des ADULTES :

A UTONOMIE
Utilisation de l’expression positive « aide à l’autonomie », et non dépendance ou perte d’autonomie.
D IGNITÉ
Mobilisation de moyens réellement nouveaux pour mieux accompagner les personnes âgées quel que soit le lieu de vie, diminuer les prix payés en établissement, et soutenir les aidants des personnes à domicile.
U NIFICATION - CONVERGENCE
Reconnaissance d’un droit à compensation du handicap quel que soit l’âge (avant et après 60 ans) dans le cadre de la Loi de 2005 prévoyant la convergence des dispositifs personnes handicapées - personnes âgées.
L IBERTE
Reconnaissance du choix de vie entre domicile et établissement. Promouvoir les structures intermédiaires.
T RANSPARENCE
Renforcement du rôle de la CNSA et autonomisation de son fonctionnement par une forte diminution de l’Etat dans ses instances, afin de permettre une meilleure transparence et éviter les détournements de crédits.
E VALUATION
Mise en place d’un plan d’aide individuel partant des besoins de la personne quel que soit son lieu de vie.
S OLIDARITÉ
Mise en place de financements solidaires excluant tout recours sur succession ou gage sur patrimoine ; utilisation sans détournement de fonds de tous les crédits de la CNSA destinés aux personnes âgées.
SOMMAIRE